Upper World
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.



 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  Dernières imagesDernières images  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Le Deal du moment :
Nike : 25% de remise sur tout le site via ...
Voir le deal

 

 Un pantin qui pète un câble est presque sympas. {PV Akira.

Aller en bas 
2 participants
AuteurMessage
Julia White

Julia White


Nombre de messages : 13
Date d'inscription : 23/03/2009

Identity Card
Âge:
Relations
:
Niveau de violence:
Un pantin qui pète un câble est presque sympas. {PV Akira. Left_bar_bleue0/100Un pantin qui pète un câble est presque sympas. {PV Akira. Empty_bar_bleue  (0/100)

Un pantin qui pète un câble est presque sympas. {PV Akira. Empty
MessageSujet: Un pantin qui pète un câble est presque sympas. {PV Akira.   Un pantin qui pète un câble est presque sympas. {PV Akira. EmptyDim 5 Juil - 19:08

Aujourd'hui, s'est Mardi. Et comme tous les mardis, Julia s'amuse avec ses poupées. Enfin, tous les mardis sauf aujourd'hui. Treize heures déjà, Julia s'en va chercher un manteau dans la buanderie et descend une à une les marches de marbre blanc de l'escalier principal. Oh, et puis tant pis, s'est bien trop long. Elle se cramponne à la rampe de bois, grimpe à cheval dessus et s'élance dans une glissade rapidement terminée. Un petit saut, et la voilà pieds au sol, époussetant grossièrement sa robe à dentelles vert pomme. La porte s'ouvre, une mince silhouette s'en extirpe et vagabonde sur le chemin de pierre qui s'étend doucement devant l'immense manoir. Le pantin sautille, marche, s'arrête pour humer quelques fleurs et repart de plus belle. Qu'elle est belle ! Sa longue crinière rousse coule le long de son échine blanche, et ses pieds de porcelaine s'activent dans ses petites chaussures blanches à talons.
Dix minutes ont passées. Que s'est bon, de sortir avec la permission de "Papa" ! Elle se dirige vers Oxford Street. Elle n'y a été qu'une fois, peu après sa création.... Mais elle en garde de bons échos. Alors, pourquoi pas ?
Julia arrive, rentre dans des boutiques, ressort, observe et se délecte devant quelques boutiques. Mais la seule où elle s'arrêtera est une petite boutique près d'une petite terrasse de café. "Cling Cling !" La carillon de derrière la porte s'exite à l'entrée de la petite fillette.

"Bienvenue ! Puis-je vous aider mademoiselle ? Oh, mais vos parents ne sont pas là ? N'êtes-vous pas un peu jeune pour...."

Julia adopte alors un regard noir qui vient se refléter dans les yeux bleus de la jolie vendeuse. TROP jolie vendeuse.
Quelques essayages plus tard, l'enfant seule craque pour l'une des robes. Une robe coupée en biais au genou, de couleur rosée, d'une matière satinée avec quelques rubans et nœuds par-ci par là.

"Voyons voir. 24$99 ? Pourquoi pas. Mon sac...."

Ton sac ? Mais tu n'as pas pris ton sac ma chérie.
Et crotte. Julia sort, rouge de rage et commence à crier un peu partout devant la boutique. Elle tape des pieds, croise ses bras et secoue sa douce et belle chevelure. Mais elle n'avouera pas sa faute, elle remettra ça sur le dos de quelqu'un. Mais qui ? Kin ? Non, elle est trop innocente.... Et pourquoi pas Ren ? Oui, Ren ! Dès qu'elle rentrerait, ça barderait pour son frère. Mais en attendant, elle pétait un câble dans la grande allée d'Oxford Street. Et là, plus rien, plus un cri, plus un bruit. Une silhouette se dresse devant elle, la plongeant dans l'obscurité trop noire de sa grande ombre.
Revenir en haut Aller en bas
Akira Guilth
    Admin allumette • Celui qui écoute les blagues

Akira Guilth


Féminin Nombre de messages : 233
Age : 31
Emploi : Obéir
Humeur : ...?
Date d'inscription : 20/10/2007

Identity Card
Âge: Inconnu
Relations
:
Niveau de violence:
Un pantin qui pète un câble est presque sympas. {PV Akira. Left_bar_bleue95/100Un pantin qui pète un câble est presque sympas. {PV Akira. Empty_bar_bleue  (95/100)

Un pantin qui pète un câble est presque sympas. {PV Akira. Empty
MessageSujet: Re: Un pantin qui pète un câble est presque sympas. {PV Akira.   Un pantin qui pète un câble est presque sympas. {PV Akira. EmptyDim 5 Juil - 20:21

Mardi, c'était un jour d'école à Londres. Masao, le jeune "maître" d'Akira était donc partie en cours aujourd'hui. Encore une journée de solitude pour le démon. Certes il trouvait sans cesse des choses à faire puisqu'il se devait chaque jour d'enquêter sur le ou les meurtriers des parents de l'adolescent, afin d'assouvir plus tard la vengeance de celui-ci. Bien des fois Akira s'était d'ailleurs demandé quel était le but de Masao en découvrant qui avait bien pu tuer sa famille. Il allait les voir, avec son démon certainement, et que ferait-il ensuite? Sans doute ordonnerait-il à Akira de les assassiner. Mais après encore, qu'en tirerait-il au final? Une fois qu'il se sera vengé et qu'il se sentira peut-être soulagé, que deviendra-t-il alors? Et s'il n'avait plus aucun autre but dans sa vie. Et s'il finissait par s'ennuyer. Et s'il finissait par quitter ce monde, lasse. C'était impensable. Akira sans Masao, ou Masao sans Akira. Il en avait assez de devoir s'occuper de ces êtres humains, mortels, tandis que lui vivait depuis il ne savait même plus combien d'années. Tous les démons sont immortels. Certains d'entre eux s'en réjouissent, d'autres s'en désolent, comme Akira.

Le démon avait arpenté les rues de Londres toute la matinée, même les plus cachées dont personne n'aurait jamais soupçonné l'existence. Mais il n'avait rien trouvé, en vain. Il y avait des jours comme cela où leur enquête semblait faire du surplace. Ce genre de journées qui finissaient la plupart du temps par une punition pour Akira, puisque Masao était un adolescent assez impulsif et qui ne se privait pas de montrer sa déception, notamment lorsqu'elle était causée par son démon. Mais pas de quoi dire qu'Akira était battu, et d'une certaine manière, il n'était pas humain, alors il ne craignait pas beaucoup une quelconque douleur physique, tout autant qu'une douleur psychologique, ou presque. Bizarrement, il semblait que notre homme était moins insensible que ses compatriotes démoniaques, de quoi lui jouer des mauvais tours, par ailleurs. Mais qu'importe.

N'étant pas un grand gourmand, Akira n'avait pas pris la peine de manger à l'heure de midi. De même il n'était pas rentré à leur appartement puisqu'il ne nécessitait pas de beaucoup de repos. Il pouvait parfois rester éveillé durant trois jours, sans avoir fermé l'oeil une seule seconde, et pour autant ne pas être fatigué. Cependant, il avait tout de même quelques limites physiques qui lui imposaient parfois de faire quelques siestes, mais qui ne duraient jamais plus de trois heures. Cet après-midi, donc, Akira, sortant bredouilles de ses multiples recherches à travers la capitale, se décida finalement de faire un tour à Oxford Street.

Akira était un démon, mais un démon coquet. Non pas que la coquetterie était une particularité rare chez eux, mais lui, il l'était probablement plus que tout autre démon masculin. Si seulement vous fouillez son armoire, vous trouverez une multitude de chemises, de vestons, de pantalons et de vestes. Toute une garde robe, immense, qui contenait même de vieux costumes traditionnels japonais qu'il avait conservé de ses anciennes vies, avec d'autres humains que Masao. En effet, Akira venait du Japon, l'Angleterre, il ne la connaissait que depuis cette vie-là. Néanmoins, cette époque qui lui convenait assez lui avait apporté quelques nouvelles addictions, et plus particulièrement vis-à-vis des nombreuses broches qu'il possédait maintenant. Généralement en forme de fleurs, elles étaient aussi plutôt sombres, comme pour rappeler le côté démoniaque de notre homme. Aujourd'hui, d'ailleurs, il n'en avait pas porté car chaque fois qu'Akira partait 'en mission', il préférait les laisser à leur appartement. N'imaginez même pas si l'un de ces mauvais types qu'il poursuivait lui tirait dessus, et par la même occasion usait ses vêtements, ou pire, sa broche. Celui-ci risquerait de très vite voir venir sa mort. Tout ça pour vous prouvez à quel point il était matérialiste.

Ainsi, Akira après une matinée qui aurait été éprouvante pour tout être humain, mais non pas pour lui, s'était dirigé sur Oxford Street à la recherche de nouveaux vêtements ou accessoires. Il savait qu'après les si minces résultats qu'il avait obtenu suite à ses enquêtes ce matin, il n'en obtiendrait pas plus l'après-midi. Et d'une certaine manière, il aimait parfois prendre le temps de souffler un peu, même s'il savait à quel point cette enquête était importante pour son "maître", Masao. Arpentant doucement la célèbre rue commerciale de Piccadily Circus en observant les vitrines qui s'exposaient à lui, il entendit brusquement une petite voie féminine crier non loin de lui...

Dans un premier temps, le démon avait cru que la jeune fille se faisait agresser, et il avait alors brusquement détourné son attention vers elle, assez surpris qu'un malfaiteur agisse dans une rue aussi fréquentée qu'Oxford Street, à moins qu'il souhaite par-dessus tout se faire arrêter par les autorités londoniennes. Mais bien vite, Akira s'était aperçu que la jeune fille en question, agée d'environ 16 ans tout au plus - ou tout du moins elle semblait les avoir -, ne faisait que crier, prise par une crise de nerfs. Ce genre de crises de nerfs que font les petites pestes de 8 ans dans les rues afin d'obtenir ce qu'elles désirent de leurs parents. Ce genre de petites pestes aussi fortement courante à Londres, tout autant que dans le monde entier. Ce genre de petites filles, Akira ne les aimait pas, cela était certain.

Imaginez deux mètres cinq face à la toute petite taille de cette - soi-disante - adolescente. Brusquement, on aurait dit qu'un monstre s'était élevé devant elle. En effet, ce n'était qu'Akira qui, bien qu'en général se serait plus que désintéressée d'une telle enfant, s'était pour cette fois-ci arrêté face à elle. Dira-t-on qu'il avait continué de marcher tout droit et qu'il s'était retrouvé sur le chemin de cette jeune fille qui alors s'était présentée comme un obstacle sur le trajet d'Akira.


Est-ce que tu cries souvent dans les rues?

Question étrange. Oui, étrange. Ce n'était pas une menace, même si aurait pu en avoir l'air à en juger le regard plus que sombre et le ton de voix dur mais calme et lent du démon. À seize ans, beaucoup de jeunes filles traînent avec leurs amies en ville, mais seule, c'était moins courant bien que cela arrivait. Alors, Akira ne s'était pas étonné de la solitude de celle-ci, mais cependant, il venait implicitement de lui faire la remarque qu'il n'avait pas apprécié le fait qu'elle crie en pleine rue.
Revenir en haut Aller en bas
http://blacknoodle.e-monsite.com
Julia White

Julia White


Nombre de messages : 13
Date d'inscription : 23/03/2009

Identity Card
Âge:
Relations
:
Niveau de violence:
Un pantin qui pète un câble est presque sympas. {PV Akira. Left_bar_bleue0/100Un pantin qui pète un câble est presque sympas. {PV Akira. Empty_bar_bleue  (0/100)

Un pantin qui pète un câble est presque sympas. {PV Akira. Empty
MessageSujet: Re: Un pantin qui pète un câble est presque sympas. {PV Akira.   Un pantin qui pète un câble est presque sympas. {PV Akira. EmptyDim 5 Juil - 23:41

La silhouette en question ne faisait pourtant pas si peur. Vêtu un simple costard de couleur unie, l'homme la regardait comme s'il s'était posté au sommet, tout, tout en haut de la Tower of London. Alors qu'elle, au pied de cette tour gracieuse, se contentait simplement d'observer le démon face à elle. Démon ? On aurait pas dit. *Qu'il est beau !* Cette seule phrase prit possession peu à peu de ses moindres pensées. Contrairement à ce que l'on aurait pu croire, il ne la gronda pas, se suffisant de montrer son dérangement causé par la petite enfant de porcelaine.

Est-ce que tu cries souvent dans les rues ?

Honnêtement ? Euh, ouais. Mais elle n'allait pas lui faire l'affront de répondre comme ça. Peut-être était-elle partie en quête de "marionnettes" à manipuler, comme elle manipulait son frère et sa sœur, mais avoir trouvé quelqu'un comme ce beau démon ténébreux lui suffirait amplement. Qui plus est, elle pensait enfin avoir trouvé quelqu'un osant peut-être plus, et elle n'était pas décidée à déjà le quitter, à peine une phrase plus tard. Bouche-bée, ses grands yeux luisants rivés sur le bel homme, Julia fit se rejoindre ses deux lèvres, avala lentement sa salive [Elle en a ? XD] et prit la parole de sa douce voix timide.

"Non, monsieur."

Puis, finalement, ce comportement ne lui ressemblait pas. Deux mètres dix ou quarante centimètres et demi, l'adolescente n'aimait pas en jouer une autre et préférait agir selon ses propres désirs.

"Mais si je peux me permettre, en quoi cela vous concerne-t-il ? Seriez-vous un de ces beaux agents à double rôle servant la population en pillant les riches ? Ou bien simplement un élégant homme d'affaire à la recherche d'une nouvelle femme à jouter à son tableau de chasse personnel ?"

Julia, tais-toi voyons.

"Seriez-vous de ces gens cherchant à faire peur de part leur silhouette imposante recouvrant en réalité un coeur d'or, ou bien enfin un simple passant ennuyeux, le type banal et plutôt bel homme ?"

Son simple sourire en coin suffisait à démontrer son contentement, et sa mine était plus ravissante que jamais. Une légère brise s'éleva dans la grande rue, et la jeune fille opta enfin pour de simples présentations, agrémentées d'une belle révérence bien sûr.

"Julia White. Enchantée. Monsieur.... ?"

Avoir ce comportement l'amusait, et que ça lui plaise à lui comme aux autres ou pas, s'est la même.
Revenir en haut Aller en bas
Akira Guilth
    Admin allumette • Celui qui écoute les blagues

Akira Guilth


Féminin Nombre de messages : 233
Age : 31
Emploi : Obéir
Humeur : ...?
Date d'inscription : 20/10/2007

Identity Card
Âge: Inconnu
Relations
:
Niveau de violence:
Un pantin qui pète un câble est presque sympas. {PV Akira. Left_bar_bleue95/100Un pantin qui pète un câble est presque sympas. {PV Akira. Empty_bar_bleue  (95/100)

Un pantin qui pète un câble est presque sympas. {PV Akira. Empty
MessageSujet: Re: Un pantin qui pète un câble est presque sympas. {PV Akira.   Un pantin qui pète un câble est presque sympas. {PV Akira. EmptyLun 13 Juil - 13:03

Toute jeune fille de l’âge de celle qui se présentait à Akira aurait certainement été effrayée par sa silhouette imposante et se serait rabaissée, voire même se serait complètement tut. Elle, elle lui avait d’abord répondu d’un air timide, comme si elle semblait intimidée par le démon. Bien entendu elle venait d’avoir l’une des réactions auxquelles s’attendait plus que tout notre homme. Rien de plus banal, et rien de mieux pour l’ennuyer aussi. Après tout, que faisait-il, là, à lui adresser la parole? Qu’il lui fasse une remarque ou non ne changerait rien. Sur l’instant elle se montrerait toute sage en s’excusant, ou comme ici en prenant timidement la parole, mais dans quelques jours, elle recommencerait certainement à jouer les sales petites pestes. Chez les hommes, peu de choses changeaient en général. Ceux-ci étaient bien trop têtus pour réussir à s’assagir rapidement. Mais n’étaient-ils pas inférieurs aux démons justement? Ils ne pouvaient donc pas être parfaits. Qu’importe, qui a dit que les démons étaient parfaits, eux? Loin de là, ils ne servaient finalement pas à grand-chose contrairement à ce qu’ils s’efforçaient à crier haut et fort sur les toits, s’opposant avec fierté à toutes les lois de Dieu et à ses anges. Ils s’amusaient avec les hommes, les traitant comme de vulgaires pantins avec lesquels ils signaient de maudits pactes avant de les balancer aux enfers. Mais de toute leur éternelle vie, mis à part pratiquer tous les péchés connus, ils ne faisaient rien de véritablement palpitant. D’après vous, pourquoi Akira regrettait-il lui-même d’être l’un de ces démons?

Ainsi, alors que la jeune demoiselle venait de lui répondre sagement un doux « Non, monsieur. », notre homme s’était apprêté à détourner toute son attention de cette dernière afin de continuer sa route et de l’abandonner là. Il n’avait rien à faire d’elle, avouons-le. Un démon, se souciait d’une gosse aussi banale? Oh non, bien entendu. Si seulement il savait qu’elle n’était pas aussi banale qu’elle avait paru l’être jusque-là...


Bien.

Chez Akira, ce mot signifiait qu’une conversation était close, et qu’il n’y avait plus rien à ajouter. Et levant ses yeux pour ne plus avoir la jeune fille dans son angle de vue, il dû brusquement y retourner son attention en entendant sa petite voix fluette reprendre la parole.

« Mais si je peux me permettre, en quoi cela vous concerne-t-il? Seriez-vous un de ces beaux agents à double rôle servant la population en pillant les riches? Ou bien simplement un élégant homme d'affaire à la recherche d'une nouvelle femme à jouter à son tableau de chasse personnel? Seriez-vous de ces gens cherchant à faire peur de part leur silhouette imposante recouvrant en réalité un coeur d'or, ou bien enfin un simple passant ennuyeux, le type banal et plutôt bel homme? » En effet, Akira ne s’était pas attendu à ce qu’elle devienne brusquement aussi insolente. Finalement, elle était beaucoup plus têtue et persévérante qu’elle ne voulait le faire croire. Le démon l’avait observée, silencieux et le regard sévère, tentant de l’effrayer de nouveau pour qu’elle passe son chemin et le laisse tranquille. Mais visiblement, elle n’en avait pas terminé là.

D’une jolie révérence, comme une jeune demoiselle parfaitement éduquée, elle venait de se présenter à lui, ne laissant jusqu’ici pas même une seconde à notre démon pour prendre la parole et ainsi lui répondre. Durant un instant, Akira avait pensé à l’esquiver et à la planter ici, mais jugeant que cela aurait été idiot, il changea finalement d’avis. Et d’une certaine manière, notre homme n’était jamais du genre à abandonner toute chose aussi facilement. Il était lui aussi assez persévérant pour oser porter tête à cette fille, et il était même persuadé qu’il réussirait bien à un moment ou un autre à la calmer, ne serait-ce que pour cette journée.

Un sourire plus qu’étrange venait de s’afficher sur les lèvres d’Akira, comme s’il tentait de provoquer à son tour la demoiselle. Alors, lourdement, il prit la parole, calme et totalement serein.


Cela me concerne car on ne crie pas dans une rue. C’est impoli.

Un bref silence, puis il ajouta :

Non, je ne suis pas l’un de ces agents à double rôle servant la population, car je ne me soucie aucunement de celle-ci. Je ne suis ni un élégant homme d’affaire à la recherche d’une nouvelle conquête. Les jeux de la luxure ne m’intéressent pas, et encore moins les jeunes filles de ton genre. Je ne cherche pas non plus à te faire peur, ni même ait un cœur d’or. Mais je peux être un passant ennuyeux, ou un type totalement banal. Bel homme? Qu’est-ce que cela fait? La beauté ne m’apporterait rien.

Voilà, il venait de répondre à toutes ses questions. Tout être humain aurait sans doute oublié la moitié de celles-ci, mais Akira était un démon, et bien entendu, il avait une mémoire infaillible, tout du moins pour avoir su toutes les retenir. Et alors qu’il venait de terminer sa longue réponse, son sourire s’était brusquement effacé. Le visage de nouveau sévère, il lança avec le même calme mais avec un peu plus de dureté :

À ton âge, jeune fille, tu ignores bien plus de choses que tu ne le croies. Tu devrais cesser de jouer les malines de cette façon. D’ailleurs, chère Julia, mon nom t’importe peu.

Que pensait-elle? Qu’il se présenterait aussi facilement? Akira n’était pas ce genre d’animal si simple à dresser. Lui et Masao se devaient d’être assez discrets ici, alors pourquoi donnerait-il son identité à cette jeune demoiselle White? White, d’ailleurs… Cela lui rappela brusquement quelque chose. N’était-ce pas le nom de famille de ce professeur dont tout le monde parlait dans la ville, mais dont tout le monde ignorait tout? En effet, c’était exactement ça. Le professeur Ewan White. Il avait entendu de nombreuses rumeurs sur son compte, et d’ailleurs, à cette remarque, il ne tarda pas à poser à son tour quelques questions à la jeune fille.

Ewan White, ce ne serait pas ton père?

Il aurait eut raison de rappeler à ce cher Monsieur White qu’il ne devait pas laisser ainsi traîner seule sa fille dans les rues de Londres, car cela était risqué pour elle. De plus, elle n’avait pas à se conduire aussi mal qu’elle venait de le faire envers les passants.
Revenir en haut Aller en bas
http://blacknoodle.e-monsite.com
Julia White

Julia White


Nombre de messages : 13
Date d'inscription : 23/03/2009

Identity Card
Âge:
Relations
:
Niveau de violence:
Un pantin qui pète un câble est presque sympas. {PV Akira. Left_bar_bleue0/100Un pantin qui pète un câble est presque sympas. {PV Akira. Empty_bar_bleue  (0/100)

Un pantin qui pète un câble est presque sympas. {PV Akira. Empty
MessageSujet: Re: Un pantin qui pète un câble est presque sympas. {PV Akira.   Un pantin qui pète un câble est presque sympas. {PV Akira. EmptyDim 6 Sep - 21:29

Comme Julia s'y attendait, il ne daigna pas répliquer, et arriver à sortir son beau petit prénom. Mais il lui avait répondu, c'était déjà ça. D'ailleurs, il lui posait une question. "Ne t'a-t-on jamais appris que de ne pas répondre à quelqu'un et répliquer par une question est impoli, mon enfant ?"

"Et si votre nom ne m'importait pas ? Peut-être ai-je une raison de le connaïtre, qui sait ? Mais tout cela m'importe peu, après tout, vous avez raison. Cependant, je ne vois pas pourquoi je devrais répondre à vos questions, monsieur, sans que vous ne répondiez aux miennes. Ce qui, par ailleurs, n'est pas très poli non plus."

Et marquant une courte pause, comme pour reprendre le souffle dont elle n'avait pas besoin, elle s'y remit de plus belle :

"Et ma famille, mon père et tout le reste vous importe peu. Pourquoi donc cela pourrait-il vous intéresser ?"

Tête levée comme pour compter les nuages, elle l'observai alors, avec un regard doux et gentil. Lui, n'avait pas tellement d'expression et toutes ces questions devaient sûrement commencer à vraiment l'énerver. Tant pis, il ferait avec ! Julia ne comptait pas jouer un rôle, et encore moins celui de l'enfant adorable peureuse qui se la boucle. Elle haissait ce genre de personne, et s'était jurer de se tuer si elle devenait l'une d'entre elles. Contrairement aux apparences, elle tenait encore à sa vie de porcelaine. Porcelaine ? D'ailleurs, maintenant qu'elle y pensait, qu'elle lui réponde ou pas ne changerait bien. Même si elle y ressemble fortement, de nombreux signes montrent que Julia n'est pas humaine. Mais si elle ne l'était pas, lui non plus alors. Sans savoir pourquoi, quelque chose lui indiquait en lui, mais quoi ? Sûrement sa magnifique capacité à retenir chacune des questions posées par cette enfant impertinante.

"Mais après tout, si vous y tenez, je n'ai pas de raison de le cacher. Je suis la....fille d'Ewan White, effectivement. Je suis une poupée de porcelaine de neuf ans environ. Je m'appelle Julia, troisième création de mon père. Ce sera tout pour aujourd'hui ?"

Dans un gracieux mouvement de révérence, la jeune fille observa le visage de l'homme jusqu'à plonger dans ses yeux sans fond. Qu'essayait-il de cacher ? Le fait qu'il n'était pas humain ? Pourquoi s'intéressait-il soudainement à Ewan ? Ce qu'il pouvait faire ici ? Peu importait à notre Julia après tout. Qui était-il ? C'était la seule question qui s'opposait réellement à ses pensées.[b]
Revenir en haut Aller en bas
Akira Guilth
    Admin allumette • Celui qui écoute les blagues

Akira Guilth


Féminin Nombre de messages : 233
Age : 31
Emploi : Obéir
Humeur : ...?
Date d'inscription : 20/10/2007

Identity Card
Âge: Inconnu
Relations
:
Niveau de violence:
Un pantin qui pète un câble est presque sympas. {PV Akira. Left_bar_bleue95/100Un pantin qui pète un câble est presque sympas. {PV Akira. Empty_bar_bleue  (95/100)

Un pantin qui pète un câble est presque sympas. {PV Akira. Empty
MessageSujet: Re: Un pantin qui pète un câble est presque sympas. {PV Akira.   Un pantin qui pète un câble est presque sympas. {PV Akira. EmptyVen 25 Sep - 3:24

Quelle insolente, avec toutes ses mimiques et ses gestes appuyés, elle semblait être la parfaite caricature de la petite peste. Ses bonnes paroles montraient selon Akira à quel point elle devait certainement être en train de s'amuser. Certes lui parlait assez souvent de cette façon, mais une jeune fille de son âge parler aussi bien l'étonnait. Paraissait-il que les enfants de son genre étaient malins et intelligents, et bien visiblement, cela était vrai. Malgré ses airs à première vue enfantins et naïfs, elle était probablement loin d'être dupe. Décidemment, cette rencontre risquerait de donner bien du fil à retordre à notre démon...

C'était fou à quel point elle réussissait si bien à détourner une conversation. Masao était aussi doué pour cela, et c'était d'ailleurs une chose qu'Akira appréciait chez lui car cela avait à certains moments une grande utilité. Il était clair que faire parler ce garçon était difficile. Pour autant ce n'était pas quelque chose de toujours bien pour notre démon qui de ce fait n'obtenait pas toujours toutes les réponses qu'il désirait tirer de lui. Encore heureux qu'il n'était ni curieux ni persévérant, et qu'il était rare qu'il cherche à tirer les vers du nez de qui que ce soit. Cette jeune Julia devait donc se méfier de ses paroles, car à force de tourner autour du pot - ce que par ailleurs il faisait aussi -, au bout d'un certain moment Akira n'hésiterait certainement pas à cesser leur conversation et à s'en aller. Il n'aurait probablement aucun regret de l'abandonner là.

Après de multiples questions et réponses, la jeune fille arrêta de parler et se mit à l'observer, affichant un visage semblant des plus innocents. Tout à son opposé, Akira n'affichait aucune expression. Il inspira, puis prit la parole, toujours aussi calme.


Tu n'as aucune raison de connaître mon nom car cela ne bouleverserait en aucun cas ma vie ou la tienne. Je ne m'intéresse pas non plus à ta famille, ma question n'était que des plus banales.

C'est vrai, ce n'était pas parce qu'il lui demandait si le Professeur White était son père qu'il s'intéressait automatiquement à toute la famille White. Pour Akira, sa question avait été tout à fait innocente et ne comportait aucune véritable curiosité.

Notre démon venait à peine de terminer sa phrase que Julia avait de suite reprit la parole. Cette gamine était pire que ces incessantes boîtes à musique, à croire qu'il était impossible de la faire taire. Elle aurait marché à piles qu'Akira n'aurait franchement pas hésité à les retirer.

« Mais après tout, si vous y tenez, je n'ai pas de raison de le cacher. Je suis la....fille d'Ewan White, effectivement. Je suis une poupée de porcelaine de neuf ans environ. Je m'appelle Julia, troisième création de mon père. Ce sera tout pour aujourd'hui? » Était-elle en train de se moquer de lui? Assez surpris sur l'instant - bien qu'il n'en montra absolument rien sur son visage, comme à sa grande et terrible habitude -, il dû se taire et la contempler, totalement silencieux. Son regard naturellement sévère sembla fusiller la jeune fille tandis qu'il était en train de se faire une réflexion sur ce qu'elle venait de lui dire, bien qu'il n'était en réalité pas du tout énervé. Les lèvres d'Akira s'entrouvrirent, et doucement, il s'adressa à elle.


Alors comme ça le Professeur White se voue à de telles occupations? Construire des pantins. C'est une idée intéressante et je dois avouer que son travail est tout à fait réaliste. Autant dans ton apparence physique que dans ta façon de te comporter. On aurait dit une véritable petite peste humaine!

Durant un moment il parut parler sérieusement tant son visage était resté neutre, mais ne souhaitant pas mentir sur la véritable intention de ses paroles, Akira ne tarda pas à esquiver un bref sourire sarcastique. Ce sourire était bref, oui, mais c'était assez pour montrer à quel point il avait été ironique. Il voulait bien croire cette jeune fille sur le fait qu'Ewan White fabriquait des pantins auxquels il donnait vie, car de toute son existence Akira avait pu voir des choses plus étranges encore, juste de quoi ne plus l'étonner des choses les plus burlesques, pas même du fait qu'il était en train de parler avec une marionette. Pour autant, il peinait à la fois de croire tout ce qu'elle avait pu lui raconter car selon lui, Julia devait etre le genre de jeune fille à aimer attirer toute l'attention sur elle au point d'aller raconter de véritables sornettes au premier passant.

Désirant laisser le doute sur le fait qu'il avait pu la croire ne serait-ce qu'un peu ou pas du tout, Akira reprit brusquement la parole avant que la jeune fille ne puisse lui répondre.


Néanmoins, cette discussion m'aura bien occupé pendant un instant, mais j'ai d'autres choses plus importantes à faire.

Tirant la révérence après cela comme elle l'avait fait elle-même à deux reprises, le démon gardant son petit sourire sarcastique encré sur son visage l'observa de haut - non seulement au sens propre mais aussi au sens figuré - avant de finalement détourner son regard au-dessus d'elle, sur le reste de cette grande rue qu'était Oxford Street. Prenant le pas, il dévia son chemin avec l'intention d'abandonner cette soi-disante poupée de porcelaine ici.


[HJ : Désolée c'est pas terrible mais n'ayant pas RP depuis un bon moment, j'ai eu du mal à écrire ç__ç" ]
Revenir en haut Aller en bas
http://blacknoodle.e-monsite.com
Contenu sponsorisé





Un pantin qui pète un câble est presque sympas. {PV Akira. Empty
MessageSujet: Re: Un pantin qui pète un câble est presque sympas. {PV Akira.   Un pantin qui pète un câble est presque sympas. {PV Akira. Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Un pantin qui pète un câble est presque sympas. {PV Akira.
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Upper World :: - London : Inside - :: Commerces :: • Oxford Street-
Sauter vers:  
Créer un forum | ©phpBB | Forum gratuit d'entraide | Signaler un abus | Forum gratuit
Ne ratez plus aucun deal !
Abonnez-vous pour recevoir par notification une sélection des meilleurs deals chaque jour.
IgnorerAutoriser